Votre adolescent se trouve trop rond ?

Votre ado se trouve trop rond ?

Votre adolescent se trouve trop rond ?

L’été arrive, c’est l’heure de choisir des vêtements plus légers et aussi un maillot de bain pour profiter des vacances à la mer. Cependant pour votre adolescent c’est une période difficile. Il se trouve trop rond et envisage de se mettre au régime. Mais un régime à cet âge n’est pas la meilleure solution. Voyons comment l’aider à ne pas faire de fixation sur la balance et à mieux s’accepter.

Un régime à l’adolescence augmente les chances de surpoids à l’âge adulte

L’adolescence est une période de changements morphologiques, liés notamment à des évolutions hormonales. Ces rondeurs sont souvent transitoires, l’adolescent s’affine en grandissant. Face à ces changements il est préférable de ne pas essayer de maigrir à tout prix tout en évitant la prise de poids.

Selon une étude menée par le Professeur Pamela Keel de l’Université de Floride entre 1982 et 2012,  un enfant mis au régime risque de développer des troubles alimentaires à l’âge adulte.

“Une femme au régime à 11 ans a 14 % plus de chance d’être en surpoids adulte.”

Il faut surtout encourager vos enfants à s’accepter.

Selon une autre étude, menée par 3 Universités Américaines et relayée en juin par le Huffington Post, il y a corrélation entre les commentaires sur le poids, faits par les parents à leur fille, et l’image que la femme adulte aura de son corps. Une simple remarque comme “tu manges trop “ ou “tu n’aurais pas pris un peu de poids”  peut laisser des traces plus vives que l’on ne pense. Alors, soyons bienveillants avec nos enfants.

Eviter les diktats des médias et se sentir bien dans son corps

L’adolescence est un âge charnière, une étape où le corps est en plein changement. Certains adolescents ont un développement plus précoce et des formes avant les autres. Ces changements sont normaux mais pas toujours faciles à assumer.

C’est également un âge où l’on est très réceptif aux médias. L’image d’un corps “parfait” est relayée par la publicité ou les pseudo  “défi minceur”. Ces derniers mois les réseaux sociaux mettaient en avant des images de jeunes-femmes avec une feuille format A4 devant leur buste, le but étant d’avoir une largeur de taille plus petite que celle de la feuille ! Au lieu de mettre en avant leurs compétences, leurs passions ces adolescents ne voient en eux qu’un physique. Heureusement d’autres internautes ont réagi avec humour et réussi à tourner en dérision ce qui n’est qu’une représentation irréaliste du corps féminin.

“Moins de 5 % des femmes ont naturellement une silhouette qui ressemble à celle des mannequins.”                        (Source : ÉquiLibre- Groupe d’action sur le poids)

Voici quelques situations auxquelles vous êtes peut-être confrontés en tant que parent et quelques pistes de réponse.

Ma meilleure amie est plus fine que moi ! Chaque corps est différent. Tu peux avoir la même taille que ta  meilleure amie mais un poids différent car tu n’as pas la même ossature.

Ma chanteuse préférée fait une taille 36, elle est canon ! Ta chanteuse préférée n’est plus une adolescente. Chanter est son métier et elle est suivie par des coachs sportifs pour travailler sans relâche, affiner sa silhouette avec des exercices et des activités appropriés.

Je dois perdre du poids, regarde si je mets une feuille A4 devant ma taille, mes hanches dépassent ! Ces défis relayés sur les réseaux sociaux peuvent donner l’impression que ta valeur est totalement liée à ton apparence. Tu ne trouves pas tout cela absurde ? Ce sont tes passions, ta personnalité que tu dois montrer aux autres !

Il faut essayer de ne pas se focaliser sur le poids,  lui faire prendre conscience qu’il faut s’accepter tel que l’on est et favoriser le bien-être. Proposez aussi à votre adolescent d’en parler à son médecin s’il le souhaite. Dialoguez avec les amis, la famille c’est également bénéfique.

Etre en forme dès l’adolescence et garder ces bonnes habitudes à l’âge adulte !

Voici quelques conseils qui vont dans le sens du bien-être.

  • Manger 3 repas sains par jour. Ça paraît anodin mais tout est dans l’équilibre des repas. Des repas pris en famille ou en groupe pendant lesquels on prend le temps.
  • Pratiquer une activité sportive régulière, s’aérer l’esprit et s’amuser.
  • Ne pas faire de fixation sur la nourriture, ne pas se priver non plus. Garder une alimentation naturelle en se faisant plaisir.
  • Proposer à votre adolescent de préparer le repas avec vous de temps en temps. La cuisine c’est “tendance” et cela permet de partager un bon moment ensemble.

 

A lire sur le même sujet, l’article de Camille Masson :  “Dis non au Régime“, dans le magazine Julie du mois juin.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de cookies.